Avec image.canon, Canon répond aux nouveaux usages de la photographie

Le 13 février dernier, la marque Canon annonçait le lancement de son nouveau service de sauvegarde des prises de vues à destination de ses clients : image.canon. Il s’agit d’un nouvel exemple particulièrement inspirant d’un .marque depuis le lancement des nouvelles extensions personnalisées.

 

Se différencier par le service sur un marché où la concurrence est rude

 

Sur le marché de la photographie numérique, les leaders historiques Canon, Sony et Nikon sont confrontés à la concurrence directe des téléphones mobiles toujours plus compétitifs en matière de photographie. Apple, Samsung, Huawei… misent en premier lieu sur le développement de leurs capteurs photo pour redynamiser les ventes de leurs terminaux mobiles. Les magazines spécialisés n’hésitent plus à conseiller ces smartphones haut de gamme comme une alternative intéressante à des appareils photographiques experts. Face à cette nouvelle concurrence, les 3 leaders historiques du marché de la photographie « traditionnelle » ont redoublé leurs efforts pour innover et proposer des appareils photos toujours plus innovants. Néanmoins les ventes d’appareils photos numériques continuent de baisser considérablement : - 25% en 2019*

 

Dans ce contexte, les acteurs historiques ont fait le choix de se recentrer sur la vente d’appareils photo numériques hauts de gamme. Canon, numéro 1 du marché, a ainsi contribué à l’émergence d’une nouvelle catégorie d’appareils dite « hybride ». Tout en étant compacts, ces derniers possèdent des fonctions avancées et proposent des objectifs interchangeables. En parallèle, la marque cherche à proposer des services innovants à forte valeur ajoutée à destination des amateurs éclairés de photographie et des professionnels, pour leur permettre d’exploiter facilement tout le potentiel de leur appareil. Le lancement du service image.canon illustre cette volonté de différenciation.

 

La promesse d’image.canon est de permettre aux possesseurs d’un appareil photo Canon de bénéficier d’un service unique pour transférer automatiquement leurs prises de vue, les stocker, les retoucher et les diffuser. Canon souhaite faire oublier les tâches les plus contraignantes du post-traitement photographique : les transferts manuels d’une carte mémoire, le stockage sur un disque dur ou service cloud annexe. Les prises de vues sont directement accessibles depuis l’interface utilisateur et consultables depuis n’importe quel type de terminal connecté : l’appareil photo lui-même, un téléphone mobile, une tablette ou un ordinateur. Ce service permet au photographe de faire le lien avec d’autres espaces de stockage comme Google Drive, Google Photo ou encore Adobe Creative Cloud. Il met aussi à disposition une fonctionnalité de diffusion vers les réseaux sociaux.

 

Le .marque, un atout au service de la stratégie de Canon

 

Canon a-t-il raison de miser sur l’utilisation d’un nom sous forme d’adresse internet en .marque pour son nouveau service ? Oui, et ce pour plusieurs raisons.

  • Le service en .canon renforce le lien entre la marque et sa communauté en créant un espace dédié à la marque Canon et à ses utilisateurs exclusivement. L’expérience client s’enrichit d’une étape supplémentaire et différenciante dans les usages de la photographie.
  • L’extension de marque rend possible l’utilisation d’un terme générique (image) et permet la création d’un service compréhensible par tous et facile à retenir. Cela constitue un véritable atout pour la communication.
  • Le service en .marque permet également de valoriser la notion de service connecté en mettant en avant le côté facile d’accès, à l’opposé des services existants de sauvegarde basés sur l’achat de matériel de sauvegarde et le paramétrage de logiciels dédiés.
  • C’est aussi un levier de différentiation : les concurrents directs ne proposent pas encore ce type de noms pour leurs services. Qui plus est, tous ne pourraient pas le faire avec leur propre extension (Olympus a abandonné son extension personnalisé (TLD)).

En février, Canon a donc lancé une campagne de communication pour son nouveau service. Celle-ci a été diffusée dans le monde de la photo et du digital. La campagne a permis de communiquer largement sur le nom, et donc l’adresse du nouveau service, ce qui est à la fois bon pour la notoriété du service et le référencement de image.canon.

 

Un exemple inspirant ?

 

La marque Canon s’était déjà démarquée ces dernières années par l’emploi d’une quarantaine de noms de domaine en .canon configurés en adresses principales. Celles-ci étaient jusqu’alors utilisées pour accéder aux pages pays de ses filiales : my.canon (Canon Malaisie), th.canon (Canon Thaïlande) ou pour se rendre sur le site web du groupe global.canon. Ces adresses ont été progressivement adoptées à l’occasion de la refonte de site web existant. Dans le cas de image.canon, il s’agit du lancement d’un service innovant pour lequel la marque possède de grandes ambitions.

 

Dans le secteur de la photographie, Canon utilise son TLD pour répondre à un enjeu de transformation de l’industrie photographique. Le fabricant multiplie les usages de son extension et nous verrons probablement apparaître dans les mois qui viennent de nouveaux produits et services en .canon. Il sera intéressant de suivre la réaction des concurrents directs Sony et Nikon qui bénéficient également tous deux de leur extension personnalisée.


*source CIPA (Camera and Imaging Product Association)


 

 

 

 

Auteur de l'article :

Cédric Michel-Flandin

Responsable Grands Comptes, Afnic


Commentaires: 0